Comme dans d’autres villes, la mobilité représente, à Bruxelles et dans sa périphérie, l’un des principaux défis contemporains. La saturation du trafic routier nuit à la qualité de vie de tous les habitants et usagers de la Ville.

Nous voulons développer une politique de mobilité au service de tous, pensée au regard des enjeux de l’environnement, de l’emploi, de la santé et de la qualité de vie. Les politiques de mobilité doivent opérer et permettre un basculement de la hiérarchie des modes de déplacement sur le territoire régional, c’est-à-dire privilégier systématiquement les modes de transport actifs (marche à pied, vélo, etc.), avant même les transports publics, et bien sûr avant la voiture (avec une priorité à l’autopartage et au co-voiturage).

Un objectif qui ne serait atteint que graduellement tout au long de la prochaine législature, avec deux étapes préalables : la mesure s’appliquerait d’abord aux jeunes jusqu’à 25 ans et aux plus de 65 ans. Nous voulons également continuer à investir dans l’offre de nouvelles lignes ou dans l’augmentation des fréquences.

Copyright © 2019 PS Bruxelles.