Il est indispensable de garantir aux Bruxellois un environnement sain, durable et agréable, garantissant une qualité de vie optimale. Cela passe par des mesures inclusives, accessibles au plus grand nombre et sans laisser quiconque au bord du chemin.

L’agriculture urbaine est non seulement une filière économique porteuse mais elle est aussi génératrice de nombreux effets bénéfiques. L’agriculture urbaine, les potagers collectifs et partagés, les composts, les élevages domestiques permettent en effet de retisser du lien social et de fournir une activité économique viable et des emplois riches de sens dans certaines zones délaissées de la ville. Elle permet également au consommateur de mieux contrôler le circuit de production et de retrouver la confiance dans ce qu’il trouve dans son assiette.

Nous entendons favoriser l’agriculture urbaine, en mobilisant des moyens ambitieux, en augmentant la surface des zones agricoles dans les futurs plans d’aménagement du territoire et l’agriculture urbaine et périurbaine, via les groupements d’achats collectifs et la conclusion de partenariats avec les exploitations agricoles dans l’hinterland économique de la Région. Nous voulons fixer des objectifs volontaristes, comme la production de minimum 10 % de la consommation annuelle des Bruxellois en fruits et légumes.

Nous devons également prévoir des parcelles de production alimentaire dans les projets de toitures vertes et mettre à disposition des terrains pour des potagers partagés.

Copyright © 2019 PS Bruxelles.